Review de Suicide Squad Rebirth 5 (Urban – 2017)

Le magazine Suicide Squad Rebirth ne fait pas partie de mes achats réguliers. Malgré la présence de Jim Lee aux dessins de la série phare du magazine, je ne suis pas trop emballé par les séries consacrées à cette bande de seconds couteaux de l’univers DC. Mais voilà DC n’est pas bête. Il suffit d’un crossover avec la Justice League, et me voilà obliger d’acheter le magazine ! Alors, voyons voir ce qu’il vaut.

Suicide Squad 8

On commence par la quatrième dernière partie de l’arc narratif « Folie Furieuse ». Autant dire que c’est assez difficile de prendre en route la lecture sans rien connaitre à la série. Seuls les dessins de Jim Lee m’ont permis de tenir jusqu’à la fin! Puis, on a droit à un back-up consacré à Killer Frost, l’occasion pour moi d’en apprendre un peu plus sur ce personnage que je ne connais pas vraiment.

Justice League Vs Suicide Squad 1-2 et Justice League 12

Voilà la raison qui m’a poussé à acheter le magazine: le crossover entre les deux séries. Je pense que DC a voulu surfer sur la hype des deux équipes avec les sorties des films, et leur consacrer un crossover. Mais est-ce une bonne idée? Le pitch: Batman et ses potes viennent enfin de se rendre compte qu’ils doivent arrêter la Suicide Squad, équipe de vilains commandés contraints et forcés par une Amanda Waller pour qui la fin justifie les moyens. A première vue, le combat semble déséquilibré, mais l’équipe de Waller pourrait bien réserver quelques surprises. En parallèle, Maxwell Lord prépare lui sa vengeance contre Amanda Waller et s’est entouré d’une étrange équipe, avec notamment Lobo. Quelles sont ses réelles motivations? Il va falloir attendre encore un peu pour en savoir plus.

Le récit commence plutôt bien, entre flashbacks et combats, on en apprend un peu plus sur la relation entre Maxwell et Waller, et ce qui pourrait être la raison de ce crossover. Graphiquement, Jason Fabok assure.

Harley Quinn 9

Je passerai très vite sur cet épisode bien déjanté du duo Amanda Conner, Jimmy Palmiotti aidés pour l’occasion par Brandon Peterson. Je ne suis pas trop fan de la série à la base, et ici son côté PARTICULIEREMENT what the fuck m’a un peu perdu.

Deathstroke 8-9

Enfin, on finit par deux épisodes consacrés à ce méchant assez emblématique de l’univers DC, que j’avoue ne pas très bien le connaitre, si ce n’est un peu à travers la lecture de quelques épisodes des Teen Titans. La série ne m’emballait pas du tout, mais j’avoue m’être laissé absorber par la lecture de ces 40 pages. Sans avoir lu les crédits, j’ai reconnu le style de Christopher Priest, avec un découpage qui me rappelait celui de son run sur Black Panther. Peut être que cela sera de bonne augure pour la suite ! Le mercenaire va devoir affronter Superman, et oui, rien que cela, et nul doute que cela risque de mal tourner pour lui. Que lui réserve donc Christopher Priest ?


Sortie: Novembre 2017
Editeur: Urban Comics
Où le trouver: Ce numéro se trouve en kiosque.

Contient les épisodes:

  • Suicide Squad 8
  • Justice League Vs Suicide Squad 1-2
  • Justice League 12
  • Harley Quinn 9
  • Deathstroke 8-9

Avis: Sans être extraordinaire, le magazine reste agréable à lire, avec près de 200 pages pour moins de 6 Euros !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *