Retour sur le MCU – Phase 1-1: Iron Man

Carte d’identité du film:

Date de sortie (France): 30 avril 2008 
Durée: 2h6
Réalisateur: John Favreau
Scénario: Matt Holloway, Art Marcum, Mark Fergus, Hawk Ostby, John August
Casting: Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow, Terrence Howard, Jeff Bridges
Budget: 140 millions USD

Petit résumé:

Tony Stark, héritier des entreprises d’armement de son père, est un jeune playboy. D’une intelligence rare, il est un inventeur hors paire, et dirige avec l’ancien associé de son père, Obadiah Stane, les entreprises Stark. Mais c’est également un connard fini, enchaînant les conquêtes féminines, soirées mondaines, et autres bringues en tout genre, tout en proposant des armes toujours plus innovantes à la vente.
Persuadé de ne vendre ses armes qu’aux « gentils », son univers va totalement basculer lors d’une visite en Afghanistan où il va être pris en otage par une organisation nommée « Les Dix Anneaux », et constater que l’utilisation de ses armes ne se limite pas aux américains.
De plus, lors de ce rapt, un éclat d’obus le blesse et ses jours sont alors comptés. Il ne doit sa survit qu’à l’intervention de son co-détenu Ho Yinsen, qui construit un électro aimant, empêchant les éclats d’obus de toucher son cœur.

Ses ravisseurs exigent de lui la construction de sa nouvelle arme. Au lieu de cela, il va construire avec Yinsen la première version du réacteur « ARK » ainsi qu’une armure qui va lui permettre de s’échapper: la première version MARK 1:

Iron Man version Mark 1

Après sa libération, il va essayer de donner une nouvelle orientation aux entreprises Stark, mais va devoir faire face à un Obadiah Stane qui ne partage pas ses choix d’abandonner la production d’armes.

En parallèle, il travaille sur son armure qu’il perfectionne grandement, avec les modèles MARK 2 et MARK 3:

Les 3 versions MARK 1, MARK 2 et MARK 3

Adaptation fidèle ou libre ?

Comme dans toute adaptation, les scénaristes se sont appuyés sur le matériel original pour imaginer ce film. Créé en 1963 dans Tales Of Suspense 39 et intégrant les Avengers dès leurs débuts, le personnage a une longue histoire à exploiter. Les scénaristes ont cependant eu l’intelligence de modifier un certain nombre de points de cette histoire, pour surprendre les spectateurs, faire plaisir aux fans avec de petites références, ou moderniser les origines du personnages et les rendre plus ancrées dans notre époque.

Dans Tales Of Suspense 39, c’est au Vietnam que Tony est enlevé et qu’il rencontre Yinsen avec qui il élaborera l’armure. Dans le film, le conflit se passe en Afghanistan, ce qui permet de rendre le récit plus contemporain. Yinsen est bien là, même s’il ne ressemble finalement pas à la version originale.

Yinsen dans Tales Of Suspense 39

Dans le film, c’est une organisation répondant au nom « Les Dix anneaux » qui kidnappe Tony. Ce nom fait clairement référence aux anneaux du Mandarin, grand ennemi d’Iron Man dans les comics.

Le Mandarin et ses anneaux

Les connaisseurs du comics Iron Man et de son univers ont pu s’attendre à l’apparition du méchant dans le film. Il faudra cependant attendre le Iron Man 3 pour en savoir plus sur lui.

Les scénaristes ont donc choisi Obadiah Stane comme adversaire pour ce premier opus. Un choix à priori étrange. On aurait pu imaginer une menace plus emblématique. Mais là encore, en modifiant un peu le rôle du personnage et en le positionnant comme ambitieux successeur d’Howard Stark, responsable des mésaventures de Tony, l’équipe créative a réussi son pari. Le personnage s’intègre à merveille dans la trame de ce premier épisode. La menace prend alors toute son ampleur lorsqu’il devient Iron Monger pour un affrontement final à la hauteur des attentes des fans !

Iron Monger

A noter que dans les comics, le personnages Obadiah Stane apparait tard, en 1982 dans Iron Man 163, et l’armure Iron Monger en 1985 dans Iron Man 200.

Autre petite différence entre comics et cinéma: Dans le monde des Vengeurs, Jarvis est le majordome du manoir mis à disposition par Tony aux Vengeurs. Le « Alfred » des Vengeurs en quelque sorte. Ici, il trouve une autre place, bien plus moderne: l’intelligence artificielle qui assiste Tony. Une très bonne idée là encore pour moderniser le personnage original.

Jarvis, le majordome

Dans le comics, Tony Stark bataillera des années pour conserver son identité secrète, utilisant moult subterfuges pour tromper public et médias. Dans le film, il révèle lors de la conférence de presse qu’il est Iron Man. Là encore, c’est une approche intéressante des scénaristes, mettant de côté ce concept un peu dépassé et peu crédible d’identité secrète. Finie cette époque où il suffit de mettre des lunettes pour ne plus être reconnu dans la rue ! Aujourd’hui, seul Maitre Gims y croit encore !

Dans les personnages qui vont jouer un rôle important aux côtés de Tony, il y a bien sûr la belle Pepper. Alors je dois avouer ne pas bien connaitre le personnage dans les comics, qui jouait uniquement le rôle d’assistante durant les premières années. Je n’avais pas le sentiment qu’elle avait un rôle si important aux côté du héros avant la sortie du film. Le personnage prendra même encore plus d’importance, car les architectes du MCU lui réservent quelques surprises pour la suite.

Pepper Pots

Enfin, dans la scène post générique, séquence qui deviendra LE gimmick attendu des films Marvel, Nick Fury fait son apparition. Certains auront pu être étonné de le voir interprété par Samuel L Jackson, alors que le personnage original est blanc. Mais les fans de comics auront eux immédiatement fait le lien avec la version Ultimate de Nick Fury:

Nick Fury version Ultimate par Brian Hitch

Dans l’univers Ultimate, une version alternative et plus moderne de l’univers Marvel, Nick Fury a été imaginé en 2002 par ses auteurs (Brian Hitch et Mark Millar) comme ressemblant à … Samuel L Jackson. Donc la boucle est bouclée.

Bande Annonce:

Bande son:

Tout au long du film, on retrouve quelques bons morceaux de rock: Back in Black d’AC/DC, Iron Man de Black Sabbath. Quelques noms célèbres apparaissent également sur la BO, comme Tom Morello (guitariste de Rage Against The Machine) qui fait même une courte apparition dans le film en soldat afghan.

Mon avis à l’époque:

Alors à l’époque, c’est assez simple, mais je n’avais aucune foi dans ce MCU. Lassé par les adaptations de comics bien pourries auxquelles nous avions eu droit, chez Marvel, DC ou autre (Wolverine, Hulk, Ghost Rider, Elektra, Fantastic Four, les derniers X-Men, Green Lantern, Catwoman, Spawn, et j’en passe), je pensais que ce Iron Man serait une mauvaise adaptation de plus.
De plus, je ne comprenais pas ce choix de « Iron Man« . Le personnage, même si c’est un personnage historique Marvel, fondateur des Avengers, n’est pas un personnage majeur, emblématique, comme Captain America, Spider-Man, Wolverine ou même Thor). Bref, rien ne me motivait à dépenser 10 Euros pour le voir en salle. J’ai du attendre plusieurs mois, peut être même un an pour faire le visionner et me rendre compte que finalement, j’avais peut être eu tord.

Mon avis aujourd’hui:

En cette fin de phase 3, et avec la fin qu’on lui connait, revoir ce premier film a une saveur particulière. Difficile de savoir si Marvel avait déjà ne serait-ce qu’une vague idée d’où il voulait emmener ce MCU. Je ne pense pas. Difficile d’imaginer à l’époque qu’on aurait droit à une scène finale de combat avec tous les héros Marvel comme celle qu’on a eu dans Endgame.

Pourtant, il faut reconnaître que ce premier film pose les bases du MCU. Les premières bases tout du moins, avec de nombreux personnages qu’on sera amené à revoir.

On a de plus un film construit, intelligent, avec une très bonne bande son et des effets spéciaux assez impressionnants pour l’époque. En revoyant le film douze ans après sa sortie, il n’a pas vieilli. Cela change des nombreux films adaptés de comics de l’époque.

Enfin, les films « origines » des super héros sont toujours des exercices compliqués. Difficile en 2 heures de résumer et actualiser 50 années de comics, sans traîner en longueur, sans perdre les spectateurs qui ne connaissent pas le matériel original, sans décevoir les fans. De nombreux films se cassent les dents sur cet exercice, mais Iron Man s’en sort très bien. Marvel jouait gros sur ce coup là, et pour leur premier film, c’est une réussite.

Enfin, ou retrouve les petits « plus » qui deviendront la marque de fabrique de ces films du MCU: le caméo de Stan Lee (déjà présent dans des adaptations plus anciennes), et les fameuses scènes post génériques, qui deviendront rapidement les moments jubilatoires des fans attendant avec impatience la suite du développement de ce nouvel univers.

Les personnages « importants »:

  • Iron Man: On ne s’en doute pas encore, mais il s’agira du personnage principal du MCU. Il apparaîtra dans onze des films des 3 premières phases.
  • Obadiah Stane: Protagoniste important du film, on ne le reverra cependant pas par la suite.
  • Ho Yinsen: Ce savant ne fait qu’une courte apparition au début du film. Mais tout comme dans le comics, il participe à la création de l’armure, et a donc sa petite importance.
  • James Rhodes: La relation entre Tony et James a toujours été particulière dans les comics: tantôt ils sont les meilleurs amis du monde, tantôt les pires ennemis. Quoiqu’il en soit, dans le comics, James a été l’un des porteurs de l’armure Iron Man, mais il deviendra par la suite le porteur de War Machine. Mais pour le MCU, ca sera pour un peu plus tard.
War Machine dans les comics
  • Pepper Potts: La belle assistante joue un rôle important, un rôle de femme forte, et pas simplement la bonniche qui en pince pour son riche patron. Elle prendra encore plus de place à l’avenir pour devenir l’une des guerrières du MCU.
Pepper Potts dans les comics « récents »
  • Agent Coulson: Ce personnage est un personnage original. Il permet de mettre un nom sur cette étrange organisation du S.H.I.E.L.D. Mais que ce soit l’organisation ou même cet agent, nous aurons l’occasion de les revoir.
  • Nick Fury: Lui, c’est un peu la « cerise sur le gâteau ». Présent uniquement dans la scène post générique, on ne savait pas trop dire à ce moment, s’il s’agissait uniquement d’un clin d’œil pour les fans, ou si cela annonçait la suite. Une chose est sûr, en sortant de la salle, le fan ne pouvait qu’être impatient d’en savoir plus !
  • Happy Hogan: Le chauffeur de Tony fait une courte apparition, mais on le reverra très bientôt. A noter que le personnage est joué par John Favreau lui même.
  • « Jarvis »: Point de majordome ici, mais une intelligence artificielle.

Les ouvertures sur la suite:

Comme dit plus haut, à l’époque il était difficile d’imaginer qu’on aurait une suite, que d’autres super héros auraient droit à leur adaptation et que tout ce beau monde se retrouverait au sein des Avengers. Certes Nick Fury annonce dans la scène post générique le projet Avengers Initiative, mais peut on du prendre au sérieux cette annonce à l’époque?

Il faudra attendre la sortie du premier film Avengers pour comprendre qu’enfin on allait avoir un vrai univers partagé cohérent au cinéma !

Les comics qui ont inspiré le film:

  • Apparition d’Iron man dans Tales Of Suspense 39, publié en France à de nombreuses reprises, par exemple dans l’Intégrale 1
  • Apparition d’Iron Monger Iron Man 200, assez difficile à retrouver aujourd’hui. Vous pouvez tenter le Panini Best of: Iron Man – Iron Monger de 2013.
  • Iron Man: The Iron Age, paru en France dans le Marvel TOP 12 de 1999 puis dans l’Intégrale 4 et l’Intégrale 5, récit où l’on revit les premières années d’Iron Man du point de vue de Pepper et Happy.

Quelques comics pour aller plus loin:

Difficile de conseiller ici des comics, il n’y a que l’embarra du choix. Je peux cependant vous orienter vers quelques sagas / runs que j’avais particulièrement bien aimés, sans lien réels avec le film cependant:

  • La fin des années 80 début des années 90 avec le passage de bons artistes, et notamment le duo Michelinie/Layton ou Byrne/Romita Jr.
  • Le retour des Héros, après le passage catastrophique Heroes reborn. Les 25 premiers épisodes de Kurt Busiek sont assez sympathiques.

3 pensées sur “Retour sur le MCU – Phase 1-1: Iron Man

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *