Review de Heroes Reborn 1 (Marvel 2021)

Bon, je lis beaucoup moins de comics ces derniers temps, et très peu de nouveautés. J’en achète beaucoup moins, et ai un énorme retard dans mes lectures. Je ne sais pas si c’est moi qui devient vieux, ou si la qualité a globalement baissé, mais je suis souvent déçu, et ai souvent tendance à penser que « c’était mieux avant ». C’est sans doute une des raisons pour lesquelles je partage ces dernières semaines plus mes impressions sur de vieilles lectures que sur des nouveautés.

Et si cette impression est vraie pour les séries régulières, elle l’est encore plus pour les Events / Crossovers. Il faut remonter à plusieurs années pour trouver un Event qui m’a vraiment plu. Alors autant le dire tout de suite, je n’étais pas du tout impatient de lire Heroes Reborn, un Event qui réutilise en plus le titre d’un Event des années 90, preuve une nouvelle fois que Marvel n’a plus d’idée.

Je me lance donc dans la lecture de ce premier numéro en me disant que je n’irai très certainement pas plus loin.

L’épisode ouvre sur Blade, dans un monde où personne n’a jamais entendu parler des Avengers. Dans ce monde ou Coulson est président, il part à la recherche des membres de cette équipe, mais personne ne semble avoir entendu parlé du groupe de héros, et d’ailleurs la plupart de ces héros n’existent pas. Captain America est toujours coincé dans son bloc de glace depuis la seconde guerre mondiale, Thor, n’est qu’un pauvre alcoolique, Stark n’est lui qu’un homme d’affaire qui n’a jamais pris de shrapnel dans le cœur, etc.

Du côté des vilains, il y a aussi pas mal de changements: Fatalis possède le pouvoir du Juggernaut, la sorcière d’argent possède les pouvoirs de Wanda et son frère, mais est restée du côté des méchants, etc.

Mais quelle est la raison de tous ces changements ? Pour le moment, on ne le sait pas, mais une évidence saute au yeux: l’omniprésence de l’Escadron Suprème. Hypérion et ses compagnons sont ici la grande équipe de héros, remplaçants les Avengers absents.

On retrouve ici un peu les ficèles d’un Age of Apocalypse, avec un univers dystopique, dans lequel tous les personnages connus sont présents, mais jouent un autre rôle. Comme ce fut le cas avec Bishop pour Age of Apocalypse, ici seul Blade semble avoir conscience qu’il y a ici un problème et va essayer de corriger l’erreur.

Le début de cet Event écrit par Jason Aaron est une très bonne surprise. Alors, oui, bien sûr, on pourra dire qu’on a déjà eu droit à ce genre de récit, avec entre autre l’incroyable saga Age of Apocalypse, qui était centrée sur le monde des mutants. Ici, le récit est plus centré sur l’univers des Avengers, ce qui change un peu la donne, et à la fin de ce premier épisode, on a envie d’en savoir plus. Pourquoi et comment on en est arrivé là ? Que cachent Hyperion et son équipe ?

Enfin, j’ajouterai que graphiquement, c’est plutôt bon, avec un Ed McGuinness qui assure le job.


Sortie: Mai 2021
Editeur: Marvel
Où le trouver: Panini a publié cet épisode dans le premier recueil Heroes Reborn, trouvable dans toutes les bonnes librairies.
Contient les épisodes:

  • Heroes Reborn Vol.2 #1

Avis: Très bon démarrage, assez inattendu pour ma part.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.