Review de Wonder Woman Conan 1 (DC 2017)

Les crossovers entre les personnages iconiques des grandes maisons d’édition sont toujours des moments de lecture particuliers. Batman/Punisher, Avengers/JLA, Batman/Tortues Ninja, Superman/Spiderman, les exemples sont nombreux et parfois étonnants. Mais ces lectures ne sont pas toujours synonymes de qualité. En effet, en quelques pages, les auteurs doivent souvent trouver une raison à cette rencontre contre nature, tout en proposant une intrigue intéressante, n’allant pas trop à l’encontre de la continuité des univers !
DC et Dark Horse proposent aujourd’hui de nous présenter une rencontre entre Conan et Wonder Woman, deux personnages finalement assez proches, comme l’illustre bien la couverture de ce premier numéro.

La défi est confié à Gail Simone et Aaron Lopresti qui auront six numéros pour nous proposer un récit original: Conan se rend en ville, observer un combat entre gladiateurs. Mais l’un d’entre eux, la « Sorcière Guerrière », attire son attention. Une sauvage guerrière qui lui rappelle la jeune Yanna qu’il a croisée dans sa jeunesse, et à qui il avait ouvert son cœur. Conan entreprend de libérer la prisonnière. Alors qu’elle lui révèle être Wonder Woman, les deux héros se trouvent prisonnier de l’esclavagiste Dellos.

Alors, si le récit n’est pas très original, il n’en reste pas moins plausible, et magnifiquement mis en images par Aaron Lopresti. Habituellement, sur ce genre de crossover, on a souvent droit à des artistes au rabais, proposant une intrigue passable et des dessins de qualité médiocre, les maisons d’édition comptant surtout sur le nom des héros et le côté fan service pour vendre. Ici, on se laisse prendre au jeu, et on tourne les pages avec plaisir. Après ce premier numéro, on a envie de lire la suite, et on peut donc dire que le défi est relevé.


Sortie: Novembre 2017
Editeur: DC Comics
Où le trouver: Se trouve en comic shop en VO. Vous pouvez aussi opter pour le TPB qui regroupe les six épisodes de la mini série, toujours en VO, disponible depuis peu, lui aussi en comic shop ou sur Amazon.


Lecture sympathique, dommage qu’aucune VF ne soit prévue pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *