Review de Titans 159 (Semic – 1992)

J’aime bien de temps en temps me replonger dans la lecture d’anciennes sagas. Voilà plus de 20 ans que je n’avais pas relu le crossover King of Pain (le grand échiquier en VF), crossover qui prend place dans l’univers des X-Men et séries associées.

Il me fallait pour cela ressortir quelques vieux Titans, et voici donc ce que j’ai pensé du numéro 159. Trois séries étaient présentes à l’époque dans ce magazine.

On commence par Excalibur, la série dédiée à la section britannique des X-Men, avec Diablo, Kitty Pride, Phoenix, etc. Dans cet épisode, Captain Britain va retrouver un chercheur pour lequel il travaillait dans sa jeunesse en tant qu’assistant. Son ancien mentor effectue aujourd’hui des études sur le domaine nucléaire et va avoir à faire face à des opposants, manifestants et mercenaires. L’équipe de super héros va devoir choisir un camp: pro ou anti nucléaire. Voilà un épisode un peu bouche trou, sans grande prétention, vite oubliable et dessiné assez moyennement. On est loin des épisodes plein de folies des débuts !

Puis arrivent New Mutants, avec la première partie de l’annual ouvrant le crossover King of Pain. Cable et ses jeunes élèves se lancent à la poursuite de cinq mutants qui ont attaqué la résidence des jeunes X-Terminators. Mais voilà, cette attaque n’est certainement pas le fruit du hasard. Peut être même que tout cela est orchestré par un ennemis des héros ? Fabian Nicieza pose le début de l’intrigue, mais il est difficile de voir où tout cela peut aller. On notera en plus que Semic a eu la bonne idée de coupé cet Annual en 2. La suite sera publiée dans le numéro suivant du mensuel Titans !

Enfin, on finit par la série des Vengeurs de la Côte Ouest. Les scénaristes Roy et Dann Thomas lancent une nouvelle intrigue. L’épisode s’ouvre sur Spider-Woman (Julia Carpenter) qui surveille sur les docks un arrivage pour le moins étrange. Ceci va l’amener à rejoindre l’équipe de Iron Man en pleine restructuration pour essayer d’arrêter les seigneurs du pacifique. Ces épisodes sont je trouve d’une qualité moyenne, bien en dessous de ceux de l’époque Byrne.


Sortie: Avril  1992
Editeur: Semic
Où le trouver: Se trouve assez facilement sur le marché de l’occasion pour quelques euros. A noter que cet épisode a été ré-édité par Panini dans l’Intégrale X-Men T28: 1991 (I), trouvable en librairie ou sur Amazon.

Contient les épisodes:

  • Excalibur 36
  • New Mutants Annual 7: Kings Of Pain, Part 1
  • Avengers West Coast 70

Avis: A l’époque déjà, je n’étais pas très fan du magazine Titans. La série Avengers of the West Coast ne m’avait jamais emballé, à part peut être la période Byrne. Les séries New Mutants et Excalibur avaient elles des passages sympathiques, mais restaient globalement très en dessous d’Uncanny X-Men. Bref à côté de Strange ou Spécial Strange, Titans faisait un peu de peine. Ce numéro confirme cette impression globale. Et la politique éditoriale de Semic n’arrange rien. Quelle idée de couper l’annual en 2 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *