Review de Strange 304 (Semic – 1995)

Ce numéro Strange voyait l’arrivée de la première mini série consacrée au personnage Deadpool. Anti-héros de base, le personnage n’en reste pas moins attachant. Et il faut dire que Marvel a fait tout son possible pour faire de ces 4 épisodes un réel bonheur: Fabian Nicieza au scénario et Joe Madureira aux dessins s’occupent de la destiné du sale gosse avec brio. Après des débuts dans la série New Mutants puis X-Force, Deadpool va se lancer dans une chasse au trésor afin de mettre la main sur le testament de Tolliver, trafiquant d’armes apparemment tué par Cable. Mais pour cela, il devra être le premier, et risque de trouver pas mal de monde sur sa route. La série est très sympathique, colorée, bourrée d’actions, et si on est fan de Maduriera comme moi, c’est un pur bonheur !

La suite du magazine est moins bonne: Spider-Man, dans un épisode dessiné par Mark Bagley et scénarisé par David Micheline, doit faire face à une milice qui l’accuse d’être responsable de la venue de Venom sur Terre et donc des méfaits de ce dernier. En parallèle, l’intrigue sur les parents de Peter avance doucement. Un épisode transitoire, relativement dispensable.

Puis Tony Stark, en petite forme physique paye les conséquences des derniers achats de sa société. Il se retrouve face à Deathlock qui a infiltré les locaux de la société pour effacer des données qu’il juge dangereuses. Les graphismes de Kevin Hopgood assez moyens ne sauvent pas le scénario d’un Len Kaminsky peu inspiré.

Et on finit avec un épisode d’Avengers par Bob Harras et Steve Epting. Circé qui a complètement disjoncté, entraînant Dane (le Chevalier Noir) dans sa folie. Qui est est responsable de tout cela? Qui est réellement Proctor? Rien de bien génial là encore, il s’agit à mon sens d’une des pires périodes de la série Avengers, avec ce qu’il se faisait de pire dans les années 90. L’équipe est peu charismatique, sans héros d’envergure. La caractérisation et les costumes de certains personnage comme Hercule est assez éloignée de ce qu’on connaissait jusque là, et d’un goût très discutable. Et pour finir, Steve Epting n’a malheureusement pas encore atteint son meilleur niveau et ne parvient donc pas à sauver les meubles.

 


Sortie: Avril 1995
Editeur: Semic
Où le trouver: Le magazine se trouve assez facilement sur le marché de l’occasion pour quelques euros. Mais si vous souhaitez que la série Deadpool, je vous encourage à vous orienter vers la ré-édition Panini Deadpool: Les origines qui contient les 2 mini-séries parues dans Strange dans les années 90 et trouvable en librairie ou sur Amazon.

Contient les épisodes:

  • Deadpool (Vol.1) 1
  • Amazing Spider-Man 385
  • Iron Man 301
  • Avengers 373

Avis: Un numéro très moyen, qui rappellera des souvenirs (mais pas que des bons) aux lecteurs des années 90! A part le Deadpool de Maduriera, il n’y a pas grand chose à sauver!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *