Review de Hulk – La séparation (Panini – 2017)

2011, Marvel annonce une belle équipe pour reprendre la destinée du géant de jade: Jason Aaron au scénario et Marc Silvestri aux dessins. Etant assez fan des artistes, j’attendais la publication française avec impatience. Mais voilà, le dessinateur lâche la série très rapidement et le dessinateur semble lui peu inspiré.

Après quelques années, Panini republie dans la collection Marvel Dark cette saga à côté de laquelle j’étais passé à l’époque. Je me décide donc à lui laisser sa chance.

Hulk vit maintenant sous terre, apaisé, aux côtés des moloïdes, débarrassé une bonne fois pour toute de Banner. En effet, les deux esprits sont maintenant deux personnes distinctes. Pourquoi? Nous l’apprendrons bien assez tôt. Si Hulk semble apaisé, Bruce a lui complètement pété les plombs. Cela va d’ailleurs lui valoir d’être poursuivi par une tueuse de savants barrés.

Ces épisodes vont voir les deux personnages s’affronter, dans une histoire qui finalement n’a que peu d’intérêt. Et graphiquement, déjà que les premiers épisodes de Marc Silvestri ne sont pas top, mais alors ensuite, ça se gâte !

Bref, que ce soit l’histoire ou les dessins, il n’y a pas grand chose à garder. La suite (car il devrait y avoir un second tome) ça sera sans moi.


Sortie: Octobre 2017
Editeur: Panini
Où le trouver: Ce recueil est disponible en librairie, comic shop ou sur le net, comme chez Amazon.

Contient les épisodes:

  • The Incredible Hulk (2011) 1-7

Avis: Une belle déception, malgré un casting qui s’annonçait prometteur.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *