Review de Garth Ennis Présente Hellblazer Tome 1 (Urban – 2015)

Garth Ennis est un de mes auteurs préférés. Son côté trash et irrévérencieux, sans que cela ne paraisse gratuit me plait en général beaucoup. Certaines de ses séries récentes font partie de mon Top 10 (comme The Boys, Preacher ou The Punisher, dont je vous reparlerai certainement très bientôt).

Mais avant ces séries, Garth Ennis a écrit de nombreux numéros de Hellblazer, une série éditée par Vertigo qui retraçait les aventures de John Constantine, personnage anglais férru des arts occultes. Cette série reste très méconnue en France, alors que de nombreux auteurs de renom sont passés dessus (Alan Moore, Warren Ellis etc.). Alors saluons l’initiative d’Urban Comics qui a décidé de republier une partie de ces Runs. On commence donc avec celui d’Ennis qui sera publié en 3 gros volumes.

La série commence alors que Constantine est mourant, atteint d’un Cancer. Tout d’abord résigné à passer l’arme à gauche, il décide ensuite de se battre, allant jusqu’à faire de dangereux pactes. Ce combat contre la mort sera l’occasion de faire connaissance avec l’entourage du personnage, quelques uns de ses amis, son lieu de vie, et sa manière de vivre. Puis le recueil enchaînera sur plusieurs récits relativement indépendants, dans lesquels il sera confronté à de nombreuses entités démoniaques, contre lesquelles il devra faire preuve de toute sa fourberie (comme l’entité responsable de la légende de Jack l’éventreur).

Voilà une série originale, sans super héros, avec un ton résolument adulte, qui était assez typique de ce que Vertigo (la branche Adulte/Indépendant de DC Comics) pouvait proposer, avec de la violence, du sang, du sexe, de l’alcool et des personnages au langage des plus orduriers. Le récit est cependant particulier, et ne plaira pas à tout le monde, d’autant plus que les dessins assurés par plusieurs artistes (dont Steve Dillon et David Lloyd) sont de qualité plutôt inégale, et n’ont pas forcément bien vieillis. Mais si vous en avez marre des lectures de super héros classiques, et que vous affectionnez les bad guys, alors laissez vous tenter par ce premier tome, histoire de vous faire une idée.

Enfin, le récit se passe à Londres, et après y avoir passé quelques jours, cela fait plaisir de retrouver des lieux connus: Camden Tarket, Embankment, et peut rappeler quelques souvenirs (ce qui est mon cas).


Sortie: 2009
Editeur: Panini
Où le trouver: Facilement en librairie, par exemple sur Amazon: Garth Ennis Présente Hellblazer Tome 1

Contient les épisodes:

  • Hellblazer 41 à 56

Avis: Une bonne lecture et un bon moyen de découvrir une série originale écrite par un auteur de renom.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *