Review de Daredevil Legacy 1: Fisk Le Maire (Panini 2018)

Je ne suis pas vraiment fan du run de Charles Soule sur Daredevil. Heureusement, je sais qu’il n’y en a plus pour très longtemps, puisque Chip Zdarsky a repris en main la destiné du héros à cornes depuis un petit moment outre Atlantique. Et même si Panini semble traîner des pied pour publier la nouvelle série chez nous alors qu’elle semble remporter un grand succès, je ne désespère pas de mettre prochainement la main dessus, et si possible en VF.

D’ici là, je me contente de rattraper mon retard sur la série, et attaque la partie « Legacy », profitant du confinement pour réduire ma PAL. Dans ce récit, Fisk, le Caïd, se retrouve maire de New York. Ce n’est pas la première fois qu’on voit un « super » vilain accéder à de hautes fonctions politiques: Osborn, Luthor, etc. C’est un sujet assez récurent au final. Mais, ici, Fisk va nommer Matt Murdock comme 1er adjoint, histoire de le garder à l’œil. Notre héros va se retrouver un peu piégé, entre devoir accepter pour lui aussi surveiller son ennemi, et refuser de s’allier avec le diable. De plus, la situation va empirer, le Caïd décréteant que les héros sont hors la lois. Daredevil finira même par se retrouver derrière les barreaux.

Alors, pour une fois, j’avoue être plutôt agréablement surpris alors que je n’aime d’habitude pas vraiment les intrigues imaginées par Charles Soule pour ce personnage. Et même si on retrouve la clique de personnages qu’il a créés et que je trouve sans grand intérêt (Muse, Blind), je me suis laissé prendre par cette guerre de pouvoir entre les deux ennemis jurés. A noter que la fin du récit réserve un renversement de situation inattendu qui m’effraie quelque peu. A voir pour la suite, mais j’ai quelques craintes.

Concernant les dessins, l’ensemble est assuré par Stefano Landini et Ron Garney qui garantissent le service minimum. Rien d’extraordinaire, ma ça passe.


Sortie: Novembre 2018
Editeur: Panini
Où le trouver: Se trouve en comic shop, en librairie ou sur Amazon.

Contient les épisodes:

  • Daredevil (2018) 595-600

Avis: Je m’attendais à bien pire, et ai finalement plutôt bien apprécié la lecture, même si la fin m’effraye quelque peu.

Une pensée sur “Review de Daredevil Legacy 1: Fisk Le Maire (Panini 2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *