Review de 100% Punisher 1 – Un monde sans pitié (Panini 2000)

2000, Panini continue d’agrandir ses collections et profite du passage de Garth Ennis sur The Punisher sur une mini série de 12 épisodes, pour commencer la collection 100% Marvel Punisher. Ce premier tome regroupe les 4 premiers épisodes, dessinés par Steve Dillon. Et oui, on retrouve le duo à qui on doit Preacher notamment.

Le Punisher continue ici sa lutte contre les familles mafieuses, et c’est la famille de Ma Gnucci qui trinque cette fois. La police qui n’a pas trop envie de stopper le héros dans sa lutte contre la mafia, affecte l’affaire « Punisher« ; à une équipe de choc: un inspecteur raté, et un psy tout juste sorti de l’école. Mais rien n’arrêta le Punisher dans sa lutte contre le mal, ni les sbires de Ma Gnucci, ni la Police, ni même Daredevil.

Les auteurs nous décrivent comme à leur habitude un héros bien frappé, parlant peu, agissant beaucoup, sans état d’âme. Mais ce n’est rien comparé à la galerie de personnages secondaires: un psy raté, un prête complètement barré, un inspecteur bon à rien, des voisins tous plus nuls les uns que les autres. On retrouve bien ici la patte de Ennis, avec un humour trash, outrancier, que les fans apprécieront. Les autres c’est moins sûr.


Sortie: Septembre 2000
Editeur: Panini
Où le trouver: Peut se trouver sur le marché de l’occasion, mais à des tarifs exorbitants. Je vous conseille plutôt de vous orienter vers une des nombreuses ré-édition, comme celle dans la collection Marvel Icons qui pour 36€ vous offrir plus de 500 pages de lecture !

Contient les épisodes:

  • The Punisher (Vol.5) 1-4

Avis: C’est du 100% Ennis. Faut aimer, mais moi j’adore. Et le style de Dillon colle à merveille !

Une pensée sur “Review de 100% Punisher 1 – Un monde sans pitié (Panini 2000)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *