Review de Scooby Apocalypse 1 (DC 2016)

DC a racheté les droits Hanna Barbera il y a quelques années, et on a vu depuis, quelques franchises emblématiques être publiées en comics par DC. Ce fut le cas pour Scooby Doo par exemple avec une série qui a débuté en 2016, mise en avant par de nombreuses cover de Mr Jim Lee himself. Mais plutôt que de proposer de nouvelles histoires pour le célèbre chien et ses amis, DC a préféré jouer l’originalité, et proposer quelque chose de différent.

DC confie cette nouvelle série à Keith Giffen, Howard Porter et J.M. DeMatteis, une équipe plutôt solide donc. Avec Howard Porter aux dessins, la qualité graphique est déjà assurée, ce qui n’était pas forcément gagné avec un titre comme celui là.

Pour ce qui est de l’intrigue, on va retrouver tous les protagonistes de la saga, mais dans de nouveaux rôles, dans ce qui semble être un futur assez proche. Daphné est une journaliste qui a eu son instant de gloire, et qui cherche à le retrouver. Secondée par son cameraman Fred, qui ne parait pas très malin, elle doit se rendre à un rendez-vous pour un reportage qui marquera peut être son retour sur le devant de la scène. Véra est elle une scientifique qui travaille sur un projet, en apparence pour le gouvernement. Ayant pris conscience que ce projet n’est pas réellement ce qu’il parait elle fait appel à Daphné pour révéler à tous le terrible danger qu’il représente. Enfin, Sammy est un maître chien, embauché par les responsables du dit-projet pour s’occuper des chiens qui ont fait l’objet d’expériences. Et parmi ces chiens, on retrouve notre cher Scooby, qui suite à ces expériences peut parler, à la manière d’un très jeune enfant.

Et voilà, tout ce beau monde va se retrouver, dans les locaux de cette étrange organisation, juste avant que ce projet ne parte en sucette.

Enfin, on a droit à un petit backup, revenant sur l’embauche de Sammy par cette étrange organisation.

C’est un parti pris pour le moins étonnant qu’à choisi DC en proposant un univers totalement différent de celui que nous connaissons tous et qui a bercé notre enfance. Les puristes et grands fans crieront au scandale, mais pour les autres, c’est finalement une bonne chose. On a droit à un récit réellement original, parfois drôle. Le lecteur on aura de nombreuse occasions de se faire surprendre. Je craignais le pire au vu des images que j’avais vu sur la toile, mais je dois reconnaître que je suis finalement agréablement surpris.


Sortie: Mai 2016
Editeur: DC
Où le trouver: Pas de VF pour ce titre. Vous trouverez cependant assez facilement le TPB en comic shop ou sur Amazon.


Avis: Surprenant, étonnant, très loin de ce à quoi je m’attendais, et au final certainement mieux que la purge annoncée. Je vais me laisser tenter par la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *