Review de Namor 26 (Marvel – 1992)

Retour sur une vieille série, publiée autrefois en France dans Strange: Namor.

Dans les années 90, John Byrne ré-invente le personnage atlante, en le rendant plus calme grâce à un chercheur qui arrive à expliquer ses accès de colère et parvient à les soigner (avec une raison tout à fait probable soit dit en passant). Après 25 premiers épisodes qu’il assurera seul (scénarios et dessins), cet épisode va marquer une cassure importante. Suite à un affrontement avec Khan, Namor a disparu. Le lecteur le retrouve six mois plus tard, amnésique au milieu d’une forêt. Nous allons donc suivre d’un côté le personnage principale, perdu, et d’un autre sa cousine et ses amis qui vont entreprendre des recherches tout en essayant de tenir les rennes la société Oracle pendant l’absence de son président.

Mais le grand changement est surtout l’arrivée de Jae Lee aux dessins! Je me souviens qu’à l’époque, je découvrais ce dessinateur avec cette série et j’étais resté bouche bée devant ces dessins superbes, qui pouvaient mettre en évidence aussi bien le côté sexy d’un personnage féminin que la violence du héros !

J’ai rarement reçu une telle claque à la lecture d’un comics (graphiquement parlant), si ce n’est peut être le Green Arrow de ces années dessiné par Andrea Sorrentino! Bien sûr, je vous conseille de lire la série depuis son numéro 1, mais vous pouvez prendre le train en marche et faire abstractions des 25 premiers….

Mais vous ne devez en aucun cas passer à côté du travail de Jae Lee sur cette série !


Sortie: Mai 1992
Editeur: Marvel
Où le trouver: Ce numéro n’est pas très simple à trouver de nos jours car n’a pas été ré-éditée. En France, vous trouverez cet épisode dans le Strange 281, trouvable sur le marché de l’occasion entre 5 et 10€ selon l’état. De même la version originale US peut se trouver à un prix semblable. A vous de voir sachant bien sûr que le Strange ne contenait pas toutes les pages. Mais ça, on était habitué à l’époque !


Avis: Un must, une méga claque à l’époque et qui n’a pas vieilli !

 

En bonus, quelques planches tirées du comics:

Strange 281 - 71 Strange 281 - 70 Strange 281 - 53

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *