Review de Cosmic Ghost Rider 2 (Marvel 2018)

Après avoir conclu un pacte avec le diable, et avoir servi Galactus, Frank Castle alias le Punisher se retrouve doté des pouvoirs du Ghost Rider, a la sauce cosmique. Nous voilà donc en présence d’un justicier sans foi ni loi, tout puissant. Cela ne l’empêchera cependant pas de mourir. Mais, ne pouvant trouver le repos au Valhala, et revient pour accomplir une dernière tâche: éliminer le mal incarné: Thanos.

Pour cela, il entreprend un voyage dans le temps, afin d’éliminer Thanos alors qu’il n’est encore qu’un simple bébé. Malheureusement, face à ce gros poupon violet, il ne peut se résigner à accomplir cette lourde tâche, et se retrouve donc à jouer les baby-sitter pour le plus grand tyran que l’univers connaîtra.

Seulement voilà, comme on le sait tous, voyager dans le temps, ça fout le bordel, et Frank va s’en rendre compte, puisqu’il va devoir affronter d’autres voyageurs temporels venus essayer de l’empêcher de faire pire que mieux.

On a même droit à une version What the Fuck de X-Force, menée par un Cable remonté contre Frank.

Une version étonnante de X-Force

Si on ajoute à cela une intervention musclée de Gatactus, on a un épisode, et une série fun et déjantée. Donny Cates, que je ne connaissais pas avant ce travail, propose vraiment une réinterprétation des personnages intéressante, et graphiquement, même si ce n’est pas extraordinaire, Dylan Burnett assure un travail de qualité, parfaitement en adéquation avec le côté barré de la série.


Sortie: Septembre 2018
Editeur: Marvel
Où le trouver: Se trouve sur en comic shop pour la VO, ou dans le recueil Cosmic Ghost Rider édité par Panini dernièrement.


Série a découvrir de toute urgence si vous ne l’avez pas fait, pour son côté fun et décomplexé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *